Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Aller en bas

Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Jeu 9 Aoû - 0:01

Préambule :

Ceci est un récit de fiction .
Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé
serait purement fortuite.


Remarques importantes:


1-je vais essayé d'écrire quelques lignes par jour que je mettrais en ligne directement.
2-il se peut que je rajoute , que je modifie ou que je supprime des phrases au gré de l'avancement de cette nouvelle.
3-je vous prierais , pour la clarté de l'histoire , de ne pas faire de commentaires.
J'ouvre , dans la foulée , une file "commentaires concernant les kidnappeurs ".
Si vous avez des remarques ou des idées pertinentes , je l'ai intégrerais au récit.

Merci par avance...et soyez indulgent ! Embarassed


Dernière édition par Braco le Jeu 9 Aoû - 12:59, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Jeu 9 Aoû - 0:46

             Les kidnappeurs sont de vrais capitalistes.


Pascal Pipeau se réveilla en sursaut.
Pas besoin de regarder l'heure pour savoir qu'il était 3h58.
Cela faisait maintenant plus d'un an que ce petit rituel cauchemardesque avait commencé même si celui-ci tendait à s'émousser avec le temps
et comme le dit notre grand poète, Léo Ferré : "Avec le temps , va, tout s'en va ".

Ses paupières mi-clause percevaient la douce lumière bleue de ses 12 écrans d'ordinateur dont seulement 4 étaient allumés à cette heure ci.
Il pensait qu’après son réveil de 3h58, il ne devrait pas trop tarder à aller aux toilettes car à 4h08, il savait qu'un mal au ventre allait le torturer pour un long moment .
Il souleva sa lourde carcasse de 105 kilos pour 1m95 et déambula péniblement jusqu'au toilettes .
Le faible éclairage projeta sur le petit mur du salon son ombre qui était démesuré et qui le faisait presque passé pour un gentil grizzli , le slip kangourou en plus.

20 minutes plus tard , il tira la chasse d'eau  et pensait se recoucher même s'il savait que c'était pour du mauvais sommeil .
Son chat Casimir , par jeu ou par méchanceté lui fit perdre l’équilibre et il trébucha sur un carton d’emballage encore non déballé contenant son énième ordinateur dernier cri.
Pascal Pipeau était un vrai geek d'ailleurs quand il avait perdu ses clefs de voiture ,
il les avait cherché sur google!

Il se rattrapa in extremis à son ergonomique fauteuil offert par la marque "Super Trader" et s'affala de tout son poids dessus.
Il ne pût s’empêcher de regarder ses 4 écrans allumés et comme hypnotisé passa alternativement de l'un à l'autre  frénétiquement comme s'il avait des yeux d'un caméléon parkinsonien .
Son regard s’arrêta sur le quatrième écran comme la boule d'un jeu de roulette au casino.
Il scruta le graphique du nikkei225 avec le regard aussi perçant d'un aigle ayant vu une petite lapine.
Il pris position à l'achat.
Au  bout de 15 seconde , en sueur , il coupa son trade.
"+2 , ça payera les sushis ! " se dit-il.

(à suivre)


Dernière édition par Braco le Jeu 16 Aoû - 7:45, édité 5 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Jeu 9 Aoû - 11:04

(suite)
Il retourna se coucher.
Une fois au lit, le sommeil ne vint pas.
Il pensa alors à sa bien-aimée , Claudia Sychyfre .
Ou était elle en ce moment, que faisait-elle ?
Une chose était sûre , elle n'aurait jamais dû autant insister pour venir en Côte d'Ivoire dans la superbe villa de Mamadou Tradouré.
C'est vrai que l'offre étant tentante :
une formation personnalisée en salping de 15 jours payait 20.000 € en cash tout frais payé.
C'était bien plus que ce que "Pistil.com", son site de bourse, lui rapportait en 5 mois.
Il repensa maintenant à sa rencontre avec Claudia.
C'était lors du Salon du trading, il était assis confortablement sur sa chaise entourée de quelques fidèles membres à discuter de techniques de trading et de psychologie .
La conversation était enflammée entre les tenants du pur technique et les tenants du pur psycho .
Pascal Pipeau leva les yeux au plafond, l'air las de devoir entendre et de devoir répondre aux sempiternelles demandes, déjà évoqué des milliers de fois .
Il rêvassa un instant en s'imaginant être devenu un perroquet multicolore, répétant à l'envi des phrases toutes faites devant son public novice ou pas en état de pâmoison.
C'est à ce moment-là qu'il la vit devant lui.
Elle était vêtue d'une robe rouge ultra moulante qui mettait en valeur sa poitrine généreuse .
Elle était blonde aux yeux verts et son visage était d'une beauté à couper le souffle.
Le cœur de Pascal se mit à battre la chamade, son teint devint rosé et une légère goute de sueur déboula de sa tempe droite .
"Bonjour Monsieur Pipeau " dit-elle d'une voix suave et sexy.
"je serais intéressé par une formation sur le scalping et d'après ce que j'ai pu voire sur Youtube vous concernant, vous êtes une sacrée pointure dans ce domaine ! ".
À ces mots, tous les membres présents de "Pistil.com" se retournèrent quasi en même temps .
Pascal bredouilla que c'était envisageable et prit avec délicatesse la carte de visite que lui tendait Claudia.
"Je suis descendu à l’hôtel Royal Monceau" dit elle.
"C’est également là où je suis descendu " dit il d'une voix plus assuré.
Elle lui tendit alors sa main qu'il s’empressa de baiser tel un galant romantique en ne lâchant pas son regard des yeux.
"À bientôt , donc, puisque nous sommes voisins !"
Claudia pivota sur ses escarpins à talon aiguille et regagna la sortie en traversant la petite foule qui s'écarta sur son passage telle la mer Rouge devant Moïse .
Tout le monde avait le regard braqué sur sa chute de rein et Pascal Pipeau se dit que c'était l'un des plus beaux cul que la vie lui avait permis de voir .
Il se repassa mentalement la chanson de Gainsbourg "Lola Rastaquouère" dans sa tête.

(à suivre)


Dernière édition par Braco le Lun 13 Aoû - 22:33, édité 3 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Ven 10 Aoû - 9:42

(suite)
Il se rendormit sans s'en rendre compte et très vite son inconscient dissipé prit le relais de sa psyché maitrisée et il se retrouva démuni face à ses cauchemars quotidiens.
Il était seul assis en tailleur au milieu d'une petite piscine de 3 mètres de diamètre et de 2 m de hauteur.
Celle-ci était éclairée par un puissant projecteur central.
Pascal Pipeau, que j’appellerais désormais PP, était assis en tailleur devant une table pour enfant.
Il y avait dessus un ordinateur portable dernier cri.
PP entendait comme un brouhaha au-dessus de lui et des rires aussi.
Il regarda maintenant l'écran de son ordinateur portable et vit le graphique du DAX.
Machinalement, il commença à scalper.
+2 sur le premier trade puis +3, +5, +2, +10, +6, +1, +7, +5 .PP enchainait ses scalps à une vitesse stupéfiante.
Sur l'énorme tableau d’affichage au-dessus de lui, la foule pouvait suivre ses prouesses :à droite les trades positifs, au centre le montant des gains (perte?) à gauche les trades négatifs.
La foule en délire applaudissait à tout rompre en criant "Pascalp, Pascalp, Pascalp " lorsque le tableau afficha  " 0*+48565*278 ".
Tout bascula sur les 279 trades et en moins de 15 secondes, le score était devenu" 1*-55968*278".
Trump venait d'être assassiné !
La foule criât "hou,hou !!!" et tous brandirent leurs pouces vers le bas.
C'est alors que les hommes noirs sans visage prirent place autour de la piscine sur leurs fauteuils roulant.
Les hommes noirs sortirent alors  leurs lance d'incendie qu'ils dirigèrent en direction de PP.
Lorsque la pression arriva au bout des lances , pp fut rapidement  submergé et il commença à suffoquer.
Bientôt il n’eut plus pied.
C'est à ce moment là que le chef des hommes noirs sans visage en chaise roulante décida de tirer la chasse
et PP fût pris alors dans un tourbillon et disparu.
PP se réveilla d'un seul coup , totalement trempé , le cœur battant la chamade et c'est alors qu'il vit Mamadou Tradouré sur son fauteuil roulant le fixant avec un sourire carnassier un casque sony rivé sur ses oreilles.
(à suivre)


Dernière édition par Braco le Dim 12 Aoû - 0:05, édité 2 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Sam 11 Aoû - 1:58

(suite)
Mamadou Tradouré était quelqu'un dont on pouvait dire qu'il avait bien réussi dans la vie.
Certes de manière illégale mais chacun doit trouver la voie de la réussite sociale qui lui correspond le mieux en fonction de ses moyens et de ses propres possibilités.
Sa mère était Française , son père Ivoirien .
Il débarqua à Marseille en 1981 avec toute sa famille en provenance de Côte-d'Ivoire , il avait 6 ans.
C'était l'ainé d'une fratrie de 5 enfants.
Très vite à l’école Mamadou se révéla un excellent élève.
Ses professeurs étaient  tous dithyrambiques à son sujet.
A un test de QI demandé par l'un d'eux , le jeune Mamadou affichait 130 .
C'était donc un surdoué et comme tous les surdoués , au fil du temps , il était devenu un dilettante désinvolte.
L'école l'emmerdé , il n'aimait pas les horaires et les ordres.
Cela faisait maintenant 8 ans qu'il habitait la citée Bassens entouré par une flopée de dealer de shit.
Il les connaissait tous par leurs noms , prénoms et surnoms et niveau argent de poche , pas de souci , il était devenu un chouf hors paire flairant les agents de la BAC comme personne.
Doté d'un physique athlétique et d'une physionomie de Top-modèle , il gravit rapidement les échelons.
Il prit donc "naturellement" le contrôle totale du trafic de cannabis de la cité en l'an 2000 suite à un règlement de compte sanglant ou il exécuta personnellement 7 personnes.
De 2000 à 2014 , il prit la moitié du trafic de canabis de la cité Phocéenne.
L'autre moitié était tenu par Abu Taymour et ils se livraient une guerre fratricide.
Il avait des participations dans tout ce qui était ilégal : bordel en Espagne et en Hollande , trafic d'armes entre la Serbie et la France , jeux clandestins , divers sites d'escort girl .
Seule sa bananeraie en Côte d’Ivoire était légale et c'est la qu'il rapatriait la majorité de ses bénéfices frauduleux.
En 2015, il fût victime d'un règlement de compte de la part d'Abu Taymour dont il sortit vivant mais handicapé à vie : il était devenu paraplégique.
Il décida de retourner en Côte d'Ivoire pour sa sécurité et de devenir un nouvel homme.
Sa fortune était estimée à environ 53 millions de dollars.
Il investissait maintenant dans des affaires honnêtes:
Outre sa bananeraie , il y avait maintenant des centres d'appels pour les entreprises
et les sites internet Européen.
Il était devenu importateur des marques de voiture Ferrari et Lamborghini
En 2016 , PP le contacta.
Il voulait générer plus de trafic sur son site "Pistil.com" et également sur les réseaux sociaux et Youtube.
Ils se rencontrèrent donc via Skype.
De prime abord , PP était très sympathique , jovial et à l'écoute des autres.
Il s'entendirent assez vite sur une prestation et sur un prix.
Lorsque Mamadou apprit que PP était un grand trader Français , il voulut en savoir plus.
PP ne lésina pas pour exposer sa passion du trading.
Mamadou fût subjugué et demanda si PP faisait des formations.
"Bien sûr , je fais ça gratuitement le week-end par Skype".
"Gratuitement ?"
"Oui , il suffit d'ouvrir un compte chez PTT au moyen d'un lien que vous trouverez sur mon site Pistil.com".
"Mais qui est PTT ?".
"C'est tout simplement la meilleur plateforme de trading du monde !".
"Mais que veut dire PTT ?".
"Performing Trading Time".
Il se quittèrent à regret mais Mamadou le soir dans son lit se mit à rèver d'encore plus de millions de dollars.
Il s'endormit paisiblement en fredonnant une chanson des Pink Floyd.



(à suivre)


Dernière édition par Braco le Jeu 16 Aoû - 0:21, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Sam 11 Aoû - 16:46

(suite)

Mamadou fixait maintenant le regard de PP comme un lion prêt à bondir sur sa proie.
Il écoutait un peu de Jul en continuant à le fixer.



PP le regarda également et un duel invisible s'engagea.
Mamadou rompit le silence.
"Tu joues joue à quoi , gros ?"
"A rien , j'ai très mal dormi , je crois que je couve une grippe".
Mamadou éclata de rire !
"Une grippe ? , si c'est le cas , dégrippes toi dard dard , car on est plus du tout  dans le taf , ni dans le timing.
J'en viendrais presque à croire que tu te plais ici".
"Mamadou , le marché est très difficile en ce moment et puis tu sais , pour te l'avoir enseigner , il ne faut pas trader quand on est fatigué , ce qui est mon cas".
"Vu tes résultats , tu dois être un fatigué de naissance, alors!".
Mamadou sortit alors un DVD portable à la manière de Céline Géraud , l'animatrice de l'île de la tentation.
Il le tourna  vers PP et avant de le mettre en route , lui dit:
"Tu sais , gros , le dernier qui a voulu me la mette profond a finit comme ça.
Il est parti avec une grosse transaction de 500.000$ en cash sur une île au bout du monde croyant être à l’abri.
Je lui est envoyé 4 de mes meilleurs tueurs à gages aux fesses.
Cela a pris 15 mois.
Mais regarde comment il a fini , lui et sa famille , regarde !".
PP regarda le "film" mais au bout de 3 minutes se leva précipitamment pour aller vomir aux toilettes.
Il revint , blanc comme un linge et dit :
"Je te promets que tu auras ce que tu m'as demander , au plus tard pour le salon du trading en mars!"
"En mars ! tu te fous de ma gueule , gros , tu veux que ta Claudia finisse
en Gang-Bang avec 10 négres en rut !".
D'entendre prononcer le nom de Claudia lui glaçât le sang.
"NON ! Ne lui faites rien , tuez moi plutôt !".
"Eh , gros , tu as déjà vu un souteneur tuer sa pute ?."
"Oui , lorsqu' elle veut s'enfuir !".
"Tu as intérêt à rester vivant et en bonne santé sinon j'irais jusqu'à déterrer les cadavres de ta famille pour les envoyer en Enfer !
tu m'as compris , gros ?".
Abattu , PP s'entendit dire oui d'un ton résigné.
"Très bien , gros , il est temps que tu te mettes à trader.
Je veux 20.000 € d'ici la fin du mois comme convenu , sinon ,  je te prive de posts sur ton site en te remplaçant par ta doublure".
PP n'en pouvait plus , lui retirer son seul lien social était une épreuve qu'il ne pouvait endurer.
Pour l'instant , cela c'était produit une seule fois et il  crut devenir fou ce jour là comme un drogué en manque.
Mamadou se retira , laissant PP psychologiquement KO , la journée allait être compliquée !

( à suivre)


Dernière édition par Braco le Lun 13 Aoû - 10:20, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Lun 13 Aoû - 1:09

(suite)

Mamadou Tradouré referma la porte derrière lui et propulsa son fauteuil roulant hors de sa battisse de 475 mètres carré.
Il se dirigea vers sa piscine olympique .
Autour de celle-ci , il y avait des bains de soleil sur lequel était allongé ses femmes.
Il y en avait 6 en tout qui se prélassaient comme des starlette sur les plages de Cannes au moment du festival.
Mamadou piqua une tête.
Les muscles de ses bras déjà imposant avant son "accident" était devenu des clones de ceux de Conan Le Barbarre.
Il se sentait si léger dans l'eau qu'il fit 10 longueurs.
2 "employés" le sortirent  de l'eau, le séchèrent et l’installèrent
devant son écran SyncMaster 240T, de Samsung .
Avant de travailler , il se roula un léger joint avec du Kurupt’s Moonrock.
Tirant sur sa première bouffée , il se remémora les circonstance qui l'amenèrent à "inviter" Pascal Pipeau dans son antre en Côte d'Ivoire.

Il avait effectivement suivi la formation de celui-ci il y avait 18 mois maintenant.
Un coaching de 2 heures gratuit  , suivi par 2 autres payant cette fois ci.
Il s'était également inscrit sur "Pistil.com" sous le pseudo de "TraderNoir".
Il y avait pas mal de "cadors" sur ce site qui n’utilisaient pas forcément "la" méthode de PP.
Il y avait "Zing-Zing" un asiatique un peu mystérieux qui pyramidait le marché en permanence.
Mamadou avait envisageait de lui prêter le million d'€ dont il rêvait , mais il s’aperçut très vite que tout ça  n'était qu'une chimère et que "Zing-Zing" serait confronté à ses propres turpitudes s'il pouvait disposer d'une telle somme à sa guise.
Et que se passerait-il s'il perdait cet argent?
Devrait-t il le saigner comme un porc sauvage jusqu"à ce que mort s'en suive ?
Il y avait aussi "Napoléon23" , un petit jeune apparemment aussi très doué formé également par PP.
"Zoom-Zoom" était aussi un sacré trader .
Des positions en levier 10 ne lui faisait pas peur et ses résultats apparents étaient tout simplement époustouflant.
Le tout était modéré par "Julie" une femme qui était maintenant à la retraite et qui travaillait comme dame-pipi à l’hôtel "Le Normandy " de Deauville.
Le 2° modérateur était "Mini-Jump" , un ancien jockey très connu vivant de ses rentes.
Il avait perdu le quart de sa fortune au jeu , l'autre quart en bourse en scalpant les indices  de la même manière qu'il exerçait  son ancien métier: en sautant les obstacles.

Il régnait sur ce forum une sérénité , une envie de se dépasser , une envie de partager à nulle autre pareil.
Mamadou était heureux d'intégrer cette équipe de winner.
Il avait ouvert un compte de trading chez "PTT" et avait pu bénéficier de 2 heures de coatching avec PP même si ses moyens lui aurait permis de racheter "Pistil.com" et "PTT" réunis.
Il avait bien progressé et les points pivots , les retracements , les chandeliers japonais , les UT courte ou longue , les Tics et le fameux "take profit +1" n'avait plus de secret pour lui ... en théorie.
C’était vraiment un surdoué et cette activité de trading lui allait comme un gant
et pour Mamadou , l'argent était une plante exotique , il devait croitre en permanence de manière infini.

Il se lança donc en réel et le premier mois finit à -27800€.
Le 2° à -17626€.
Le 3° à +2736€
Et enfin le 4° à -88000€.
En 4 mois il avait perdu 130689€.
Il téléphona à PP pour comprendre pourquoi , au lieu de gagner de l'argent , il en perdait !
PP lui répondit qu'il ne suivait pas exactement sa méthode.
Que pour devenir un trader rentable , il fallait 10 ans.
Que la psychologie du trader était dans 99% de la réussite d'un trade et patati et patata .
Mamadou mit un terme à l’entretient de façon cordiale et reposa lentement le combiné sur son socle.
"Pascale Pipeau" , se dit-il "tu me dois 130689€ plus 169911€ de pénalité , ce qui nous fait 300000€".

Son plan concernant PP semblait être dans sa tête avant même qu'il raccroche.
"Personne ne truande MamadouTradouré" dit-il à haute voix.
Tatiana Zelanko entra dans la pièce à ce moment la pour lui demander son avis sur la nouvelle Audi qu"elle comptait s"acheter.
Elle le sentit tellement tendu , qu'elle lui prodigua une douce fellation pour le détendre un peu et effectivement elle y parvint .

(à suivre)


Dernière édition par Braco le Jeu 16 Aoû - 9:12, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Mar 14 Aoû - 1:24

(suite)
PP se ressaisit, le seul fait d'avoir entendu le nom de Claudia dans la bouche de Mamadou lui redonna paradoxalement une énergie incroyable.
Il avait pris l’habitude depuis qu'il connaissait Mamadou de se rouler un petit joint de Kurupt’s Moonrock.
Au début , vu qu'il ne buvait , ni qu'il ne fumait pas , il avait eu des problèmes hallucinatoires.
Il se souvint notamment le jour ou il cru voire un petit Avatar sautillant sur son graphique du Dax lui dire "Achète Pascal achète!".
Il avait suivi son conseil et en 8 minutes son trade affichée + 7500€ mais le petit Avatar , une espèce de petit diable rouge qui rappelait le diablotin de "la salsa du démon" du Grand Orchestre du Splendid se mis à chanter "Hotel California" et Pascal ,comme hypnotisé, continua de le regarder bêtement sans se soucier de sa position ouverte.
A la fin de la chanson , sa position affichée -3500€.
Sur son forum aussi , il avait eu des problèmes.
Déjà qu'en temps normal , il se délecter de poster des trucs énormes , comme le jour où il avait dit que le 11 septembre 2001 , il était sorti du World Trade Center une demie-heure avant le drame alors lorsque il avait fumé du Kurupt’s Moonrock mal dosé pour la première fois il dépassa toutes les espérances des plus blasés.
Il écrivit ce jour là :
«j' ai fini ma journée les zamiz, j’éteins mes écrans ,
Un hélicoptère m’attend en bas de chez moi près à décoller pour m’amener à Rome voir le Pape en audience privée, bye et soyez sages ».
Amen !
Il pensait avoir dépassé les bornes de l’énormité mais les membres de son Forum , qu'il appelait en secret des "mougeons" (contraction de mouton et de pigeon) buvait ses posts comme de petits chats lapant leurs bols de lait tiède.
Il s’installa confortablement devant ses 12 écrans qui était maintenant tous allumés.
Il y avait 2 heures de décalage en moins entre la France et la Côte d'Ivoire.
De prime abord , c'était un inconvénient mais il en fit un avantage, il avait gagné 2h00 sur New York.
Il se levait maintenant autour de 5h00 du matin régulièrement depuis qu'il ne perdait plus son temps à regarder des séries télés super captivantes mais chronophages puisqu'il n'en avait plus l'opportunité.

Sa journée de trading finissait aux environs de 20h00 , heure locale en générale.
Il rigolait tout seul des fois lorsqu'il postait sur son site
"journée finit pour moi , je vais chez la pédicure".
Tu parles ! en fait il tradait toujours car plus vite il gagnerait les 300000€ exigés par Mamadou, plus vite il quitterait la Côte d'Ivoire avec sa Claudia chéri.
La veille , de bons chiffres économiques Américain avait fait progresser les indices dans la nuit.
Inspiré , PP avait pris une position longue en overnight sur le Nasdac et il avait un peu chargé la mule.
Sa positon affichée maintenant +12500 $.
Il se mit sur le graphique du Dax.
Contrairement à se qu'il prétendait sur son blog , il ne faisait plus de scalping.
Il faisait uniquement du day trading voir du swing.
Le scalping était réservé à sa "doublure" qui opérait pour lui à Paris , dans les locaux de PTT.
Il pris position à l'achat avec 3 lots pleins.
Rapidement , le marché se leva et il renforçât sa position en mettant un take profit sur la première position et un stop loss sur la deuxième légèrement au-dessus.
Sa position devenait gagnante en cas de retournement et il toucherait le jackpot si l'indice terminait au plus haut.
Il passa maintenant au Forex.
Là encore , contrairement à ce qu'il disait sur son site , il prenait pas mal de positions dessus..D'ailleurs comment ne peut-on pas trader le Forex?
Ce marché, mondial par nature, est le deuxième marché financier de la planète en volume global, derrière celui des taux d’intérêts .  Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits les plus traités, comme la parité euros/dollars : le volume quotidien moyen des échanges était en 2013, de 5 300 milliards de dllars américain , soit une augmentation de 32,5 % des volumes par rapport à l'étude précédente de 2010.
Alors pourquoi se priver ?
Il pris une position courte avec un lot et mis en place sa "fameuse" pyramide .
Ce petit travail lui avait pris environ 45 minutes , il positionna ses alarmes et se dirigea vers sa propre piscine
qui mesurait 25 mètres par 5.
Il hésita un moment avec le Spa , mais vu la chaleur il opta pour le plus vivifiant.
Il pris pris son élan pour se donner une bonne impulsion en sautant sur le plongeoir.
Il se mis en bombe dans les airs et retomba dans l'eau en faisant un geyser aussi violent qu'une mine anti-sous-marine explosant sous l'eau.
Après quelques brasses , il sortit de l’eau nu comme un ver,
Depuis 6 mois qu’il était en Côte d’Ivoire , son corps était devenu halé,
Et depuis qu’il fumait du Kurupt’s Moonrock il n’avait plus toutes ces douleurs insupportables.
Il avait pourtant consulté les meilleurs médecins sur son Île du Sud de l’Europe , l’Atlandore , pourtant réputé pour la qualité de ses soins.
D’ailleurs , le Professeur Zeus , après toute une batterie d’examens , lui avait dit que cela devait être d’origine psychologique.
"90 % des pathologies non définis sont d’ordre psychosomatique"  lui dit-il en lui rendant tous ses examens vierges de toutes suspicions ».
PP repensa alors à son médecin généraliste de famille qu'il l'avait défini comme hypocondriaque à tendance mythomane sous-jacente.

PP se connecta sur sa messagerie instantanée et entra en contact avec sa « doublure » chez PTT .
Il n’était plus le « Taulier » de son site « Pistil.com » depuis qu’il l’avait vendu à PTT pour la bagatelle de 558536,36€.
« Salut Pascal Bis , tu as fait quoi ce matin ? »
« Quelques scalps rapides sur notre Iphone avec l'aplli "18.5" qui nous ont rapporté virtuellement 2568€ ».
« Sympa!et je suis censé être où ? ».
« Au Spa mais tu vas bientôt devoir voir ton comptable ».
« Ok mais arrêtes les conneries de la dernière fois , j’ai dit que je partais en vacances en disant «  à lundi » et toi 15 minutes plus tard tu reprenais le flambeau sur le site ! »,
« Je sais mais je m’emmerdais , j’adore dire des conneries moi aussi ! ».
« C’est vrai que c’est sympa ! Tu as banni qui aujourd’hui ? »,
« Un casse couilles , « Traderlidada » qui commençait à me chauffer avec les points pivots ! »
« Quelle rigolade ces points pivots , c’est comme la lecture des cartes ,
j’ai pas encore trouvé la boussole ! » dit-il avec un rire évoquant le démarrage d'un moteur de Ford T.
« Allez, bon courage ! Au fait nos bannis se sont regroupés sur un site qui s’appelle « Still alive.com » , il décortique tous nos trades factices à la loupe »,
"Il y en a qui n’ont rien à faire de leur vie on dirait ".
"T’inquiètes , j’ai vu le boss et la version 18.6 de PTT est bientôt finalisée".
"C’est pas trop tôt ! ".
"On va pouvoir enfin mettre nos ordres postérieurement au cour

avec un léger décalages sur les graphique quasiment en direct ".
"Génial ! et pour le nombre de trade bloqué à 250 , du nouveau?".
"Oui , avec la version 18.6 , le problème est résolu.
Maintenant c'est no limit !".
"Vous êtes de sacrées tronches chez PTT !".

Et il raccrocha.
Il savait que toutes ses communications écrites ou parler étaient épiées
par le staff technique de Mamadou.
Crier à l’aide équivaudrais à tuer Claudia et aussi lui même par la même occasion,
Il avait proposé à Mamadou de lui payer sa rançon en une fois mais Mamadou avait refusé.
Avec un regard d’une dureté équivalente a du diamant, il lui avait dit :
« Ce qui a été perdu par le trading doit être gagné par le trading ! » .
PP repris le contrôle de son avatar pour 4h00 , c’est tout ce que lui permettais Mamadou.

Et il en profita pleinement .
Et pour avoir cette mélancolie qui le caractérisait si bien dans ses posts , il mis sur sur son Iphone une chanson d’Hubert-Félix Thiefaine ... peut-être aussi par masochisme vu sa situation.






( à suivre)


Dernière édition par Braco le Jeu 16 Aoû - 10:54, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Jeu 16 Aoû - 2:14

(suite)

La journée fût mémorable.
Lorsque PP clôtura ses positions , son relevé de trading affichait  +26538€.
Il s'était dépassé et maintenant il était en avance sur les objectifs fixés par Mamadou, en 6 mois , avec le montant d'aujourd'hui, , il en était à +127000€.
"Plus que 173000€ !". se dit il.
D'ailleurs , il fit immédiatement une extraction de valeur et programma un virement de 26000€ vers le compte de Mamadou Tradouré en Suisse.
Il quitta sa plateforme à regret mais il avait besoin maintenant de décompresser.
Il prit une douche et se massa la nuque machinalement.
Bien qu'il n'en percevait plus les picotement , il savait que sa main massé le tatouage que Mamadou lui avait fait faire à son arrivée.
C’était un I majuscule ou bien peut être aussi un Un Romain, de dos dans la glace , il ne voyait pas très bien.
Il n'en savait rien mais surtout , il se demandait ce que tout ça signifiait .
Il était 19h30 et savait que l'on  lui apporterait son repas vers 20h15 précise.
"Encore cette bouffe!" pensait il.
Depuis 6 mois qu'il était retenu en Côte d'Ivoire contre son gré , les repas que l'on lui servait était épouvantables.
Certes la présentation était soignée mais manger des brochettes de Foie gras et crevettes aux pruneaux , de la daurade grillée au citron et à la menthe ,de l' araignée de mer décortiquée en carapace ou du pigeon"grillé et laqué" avec sa crème d'olive acidulée et j'en passe et des meilleurs était devenu un vrai calvaire pour PP.
Il ne rêvait que d'une chose :
manger un sandwich de "Chez Paul" sur une aire d'autoroute ou bien mieux , un bon gros triple Big Mac .!

Il repensa alors à sa vie d'avant .
Que de chemin parcouru !
Il était parti de chez ses parents avant sa majorité.
Pourtant sa vie paraissait facile.
Son père était cadre dirigeant chez Renault tout comme sa mère qui était , elle, employait par Total.
Il ne les voyait pas souvent et c'était Nanny McPhee qui s'occupait de lui et de ses deux grandes sœurs depuis tout bébé.
Dès ses 6 ans , peut être avant , il avait pris l'habitude d'écouter Jean-Pierre Gaillard tout les jours avant le journal de 13h00:
la bourse le fascinait.
Vers l'age de 10 ans ses 2 sœurs , âgées respectivement de 13 et 15 ans commencèrent a abuser  de lui .
Elles l'obligeaient à les lécher toutes les deux.
D'ailleurs PP , depuis , avait développé une profonde aversion pour le cunnilingus.
Quand elle prirent l'habitude de l'utiliser comme un sextoy sur pate, il devint avec le temps éjaculateur précoce.
Lors de son analyse chez un psychiatre , celui-ci lui dit que son inconscient avait essayé de trouver une parade à cette maltraitance.
Lorsqu'il avait voulu en parler à son père , vers l'age de 14 ans , celui-ci lui ci le gifla avec vigueur.
"Tes sœurs , c'est moi qui m'en occupe pas toi !"
Il n'osa pas en parler à sa mère de peur de découvrir un autre secret inavouable .
A 17 ans et 6 mois, il devançât l'appel et partit faire son service militaire dans les parachutistes.
Il apprit à sauter , à faire des marches de 40 kilomètres et à se prendre des tartes dans la gueule données par son sergent en se faisant appeler "Albert" lorsque celui-ci était saoul et s'emmerdait.
Il passa son permis Poids Lourd puis Super Lourd pendant son service.
Démobilisé , il trouva rapidement un bon boulot de chauffeur routier.
Son métier lui permettait de trader à  sa guise:
sur les aires des autoroutes , aux wc dans les aires de repos , quand il devait attendre lors de chargements de son 38 tonnes , dans sa cabine la nuit ,.
Enfin presque tout le temps.
En 2007 , il avait subit une énorme perte le laissant pratiquement ruiné, il tradait essentiellement les actions , les warants et les turbos.
Il abandonna momentanément le trading pendant environ un an en essayant de chercher ce qui avait pu clocher.
Il se rendit compte que ses pertes venaient essentiellement du fait de la conservation des actifs qu'il tradait .
En 2008 , il décida donc de se mettre aux CFD's pour faire du scalping pensant , à tord ou à raison , que la durée d'exposition des actifs qu'il tradait était la cause de ses ennuis récents.
Début 2009 , il avait pris l'habitude de trader même à bord de son 38 tonnes mais lorsque le 23 avril  2009 à 15h30 , heure d'ouverture de la bourse Américaine , il se trompât sur le nombre de lot acheter , 200 au lui de 2 , son palpitant monta  à 120 pulsations par minute et , affolé ,  son portable lui échappa des mains comme par malice.
Voulant le récupérer alors qu'il roulait à 110km/h sur l'autoroute , il donna un léger coup de volant malencontreux mais suffisant pour faire louvoyer sa remorque chargée de 28 tonnes de parpaings en béton.
Quittant la route des yeux et voulant impérativement mettre la main sur se satané portable  , il sentit que quelque chose ne tourné pas rond .
C'est en se relevant qu'il vit le pont arrivé  à toute vitesse sur lui !
Il se coucha et dans un fracas épouvantable , la remorque se désolidarisa de la remorque.
La cabine se coucha en crachant des étincelles sur le bitume.
C'était interminable !
Lorsque tout fût fini , PP se releva et vit son portable coincé dans la pédale de frein au dessus de lui.
Il le saisit!
Son trade affichait : +5690€
"Yess !" fit PP en le clôturant avant que 2 bras salvateurs le saisissent et l’extirpent rapidement de cet enfer avant que sa cabine n'explose dans un fracas dantesque.
Il fût licencié pour cela et pris immédiatement , pensait il , la meilleur décision de sa vie : vivre de sa passion.
C'est à l’hôpital , les jambes dans le plâtre que l'idée du blog lui était venu.
La sonnette de son appartement retentit et le tira de sa rêverie.
Il se dirigea vers la porte et ouvrit.
Un majordome blanc en tenu de pingouin lui présenta une missive qui reposée sur un plateau en argent.
"Un mot du Maître pour Monsieur". dit il.
PP se saisit de la petite enveloppe , l'ouvrit puis la lut.
La carte manuscrite l'invité à venir prendre son diner dans la maison de Mamadou Tradouré.
Il était écrit:
"20h45 précise , une surprise t'attend.
Et mets tes plus beaux habits".
Signé " Mamadou Tradouré"

(à suivre)


Dernière édition par Braco le Jeu 16 Aoû - 10:25, édité 1 fois
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Braco le Jeu 16 Aoû - 9:51

(suite)
A 20h15 , la sonnette retantissat de nouveau.
Avant d'aller ouvrir,il se regarda une dernière fois dans la glace.
Il se trouvait beau .
Tout de blanc vêtu , sa peau bronzé ressortait encore plus comme le cadre mettant en valeur un tableau de maitre.
Il avait endossé un costume Hugo Boss retouché à sa taille dans lequel il se sentait très à l'aise.
Des bouton de manchette en or incrustés de Rubis, une gourmette à larges mailles gravé "Pascalp" en Platine offerte par un membre particulièrement aisé dont la fortune baissait régulièrement depuis qu'il scalpait en take profit "+1",une ceinture en cuire noire de marque Bottega Venatta et pour finir , des chaussures noires de marque Saint Laurent.
Quand au slip kangourou , il était de marque Hom.
Il ouvrit sa porte.
Deux hommes aussi grand que lui mais beaucoup plus musclés se tenait devant le perron de l'entrée.
Ils était blanc , blonds et étaient vêtu d'un simple teeshirt blanc portant les numéros 23 et 35 en gros devant et derrière , d'un pantatalon en toile beige de type militaire et d'une paire de Pataugas beige.
Ils avaient  également un Glock 17 9 mn dans un holster sous les bras et à la ceinture un couteau "Rambo" et pour finir une cartouche grand modèle avec poignée type "CRS" remplit de gaz lacrymogène.

"le Maitre vous attend" dit le premier.
Le deuxième le fit tourner sur lui même comme une cavalière dans un salon de dance.
Ensuite , il palpa méticuleusement toutes les parties de son corps avec une rapidité impressionnante.
PP pris place à bord d'une Nosmoke électrique.
Sa villa était à environ 1 km de la battisse de Mamadou.
Au tout début de sa captivité , il avait tenté de tester
le service de sécurité pour une évasion ultérieur avec Claudia.
Il n'y avait pas de clôture autour de sa maison mais , à 50 mètres tout autour,de simples panneaux d'avertissement "limite à ne pas franchir"disposés tous les 15 mètres .
Il avait franchit la limite interdite de nuit et s'était fais teaser à 60 mètres , plus rapidement  encore que les grosses boules blanches gardiennes dans la célèbre série "Le prisonnier".
Il n'avait plus eu envi de renouveler l'exploit.
La Nosmoke s’arrêta en silence devant l'imposante demeure ou un  majordome blanc attendait son arrivée droit comme un I.
Il le suivît en silence.
Le vestibule était immense et faisait immédiatement pensé à un palais Italien de la renaissance avec se deux escaliers de marbre.
Il pénétra dans la bibliothèque et pour un féru de livre comme lui ses yeux firent le tour en spirale du haut vers le bas et c'est là qu'il vit Mamadou Tradouré entouré par deux gardes du corps vêtus comme sur une affiche du énième James Bond.
Mamadou faisait face à 5 autres personnes assises sur deux immenses canapé en cuir de buffle dont il ne voyait que le dos du corps .
Ils étaient tous silencieux et Mamadou avait l'air très détendu.
En s'approchant , il remarqua que tous étaient tatoués comme lui dans la nuque , sauf un.
Il y avait le numéro deux , trois , quatre et cinq.
PP compris immédiatement que lui-même était le numéro un et un long frisson glacial le parcourût des bras jusqu'aux pieds hérissant tous ses poils.
" Mais qu'est ce que tout ça veut dire !". se dit il.
" Messieurs , nous sommes au complet , le numéro un est en face de moi".
PP pris place sur un canapé en jetant de brefs regards à droite et à gauche sur ses voisins de fortune .
"Bon Dieu , je les connait tous !". se dit il .
Mais que faisait il tous ici , dans cette pièce avec lui ?.
"Messieurs" dit Mamadou ,
il est temps de me suivre , nous allons dîner , j'ai une faim de loup !".
Ils pénétrèrent dans la vaste salle à manger.
Une table pour 14 personnes était dressée.
Par une autre entrée , les six femmes de Mamadou firent leur apparition.
Elles était plus splendide les unes que les autres.
Ils s'assirent quasiment en même temps dans un silence presque religieux chacun devant un petit bristol portant leur numéro respectif.
PP remarqua immédiatement le petit bristol sur sa droite.
Il y avait écrit dessus:"Invitée".
Le 6° homme non encore tatoué s'assit devant un petit bristol marqué "Luc V." .
Seul , en fond sonore , le concerto pour mandoline de Vivaldi meublé ce grand espace vide de bruit.
Il y avait également maintenant les petits rires et les gloussements des poules de Mamadou
qui se chuchotaient des choses aux oreilles tout en regardant dans les yeux
les 6 hommes tendus comme des arbalètes prêtes à tirer avec un regard des plus aguicheur.
"Messieurs , bienvenu au Paradis de l'Enfer !" s'exclama Mamadou.
"Le "jeu" va pouvoir enfin commencer puisque vous êtes tous là et au complet ... pour l'instant !".


( à suivre)
avatar
Braco

Messages : 859
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les kidnapeurs sont de vrais capitalistes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum